Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
20 novembre 2014 4 20 /11 /novembre /2014 19:14

Ayant débuté en 2006 dans certaines régions de France (Alsace …), cette action gagne peu à peu les autres régions et mobilise de plus en plus!

Cette année, pour sa 4ème édition, l’APOH élargit son champ d’action :

nous sommes revenus le 20 novembre, dans les 3 maternités de Montpellier (Arnaud de Villeneuve, Clémentville et Saint-Roch) accompagnée de quelques étudiantes du centre de formation,

et nous avons aussi été présents dans les 2 maternités de Béziers (Centre hospitalier et Champeau).

Ce fut l’occasion de rencontrer de nouvelles équipes et de renforcer les relais déjà établis les années précédentes avec les professionnels des maternités.

N'hésitez pas à venir nous rejoindre pour aller à la rencontre des familles et les sensibiliser à l’importance des premiers échanges avec leur bébé (regards, paroles, sourires…) et l’intérêt qu’il y a à lui raconter et lui lire des histoires. Tous ces moments de partage participeront à l’émergence et au développement du langage, lequel sous-tend l’entrée dans le monde de l’écrit. Cette initiative s’inscrit donc dans la prévention des troubles du langage mais aussi de l’illettrisme.

Partager cet article
Repost0
8 septembre 2014 1 08 /09 /septembre /2014 20:09

et-si-on-lisait.png

Les partenaires de l’ANLCI, dont la FNO, ont choisi de poursuivre en 2014 la dynamique des 100 manifestations de l’an passé, en labellisant de nouvelles actions de prévention et de lutte contre l’illettrisme. C’est dans cet esprit qu’ils organisent plus spécifiquement, en écho à la journée internationale de l’alphabétisation de l’Unesco du 8 septembre 2014, les premières « journées nationales d’action contre l’illettrisme » en France.

Dans ce cadre, la FNO propose à tous les orthophonistes une semaine d’action dans nos salles d’attente intitulée « Et si on lisait ? ».

Vous pourrez inciter vos patients et leurs accompagnants à éteindre portables et tablettes pour se plonger dans des lectures partagées et favoriser les échanges autour du livre dès le plus jeune âge.

Cette manifestation vient s’ajouter à l’action nationale « 1Bébé, 1Livre » déjà relayée par l’APOH depuis plusieurs années.

Ainsi que vous exerciez en instituts, à l’hôpital ou en cabinet libéral, nous vous encourageons à afficher votre engagement sur les murs de vos salle d’attente avec l’affiche « Et si on lisait ? ». Parlez-en aussi sur vos murs Facebook.

Magali DUSSOURD-DEPARIS, chargée de mission illettrisme pour la FNO, a présenté cette action cet après-midi dans l’émission « le 5 à 7 » sur LCI au micro de Michel FIELD.

Partager cet article
Repost0
15 mai 2014 4 15 /05 /mai /2014 19:50

L’APOH a participé à la journée du 15 mai organisée par le CRA Languedoc-Roussillon concernant le parcours des jeunes enfants à risque d’autisme. Afin de témoigner de l’expérience des orthophonistes en libéral nous avions lancé un appel à témoignages. Nous remercions les quelques collègues qui nous ont partagé leur expérience. Nous avons essayé d’en faire ressortir les éléments clés dans notre présentation lors de la table ronde intitulée « Les acteurs du parcours coordonné ».  Le professeur Amaria Baghdadli a rappelé que les troubles du spectre autistique sont avant tout des troubles neuro-développementaux. Elle a exposé diverses études passionnantes relatant l’appétence et l’éveil du bébé à la communication et à la socialisation ainsi que les signes d’alerte et les particularités des enfants à risque.  Ensuite, ce fut le tour de différents partenaires de témoigner de leur expérience et des difficultés rencontrées : directrice de crèche, parent, médecin pédopsychiatre, APOH, associations de parents. L’APOH a présenté plusieurs vignettes cliniques pour témoigner de la diversité des situations rencontrées en faisant ressortir à chaque fois les questions ou aspects parfois délicats de notre pratique qui s’en dégageaient. En fin de matinée, le Dr Caroline Rouquette et Armande Perrier, institutrice spécialisée, ont abordé la scolarisation et les aménagements pédagogiques qui soutiennent ces enfants dans les apprentissages. L’après-midi a été consacré au Centre de documentation du CRA, rappelant les nombreux outils qu’il est possible d’emprunter pour notre pratique, la communication et la socialisation.  Le lien ci-après vous permettra d’accéder au compte-rendu détaillé de cette journée avec interviews, diapositives et bibliographies.

http://www.autisme-ressources-lr.fr/Autisme-reperage-et-interventions-precoces

Partager cet article
Repost0
24 avril 2014 4 24 /04 /avril /2014 19:39

L’APOH a réalisé le 24 avril 2014 une conférence sur la prévention en orthophonie à destination des étudiants en 4ème année d’étude.

Après avoir rappelé le cadre conceptuel de la prévention, nous avons permis aux participants de découvrir les 3 niveaux de la prévention à travers l’observation et la manipulation de supports variés : affiches, fascicules, vidéos (notamment de dialogoris), tests de dépistage (DPL3, ERTL4, RDMI…).

Nous avons enfin brièvement décrit le fonctionnement d’une association départementale de prévention en orthophonie en présentant les principales actions de l’APOH, ses partenaires et les publics visés.

Certains étudiants présents ont montré un véritable engouement vis-à-vis de la prévention en demandant conseil pour répondre à des demandes dans leurs futurs départements d’exercice.

Partager cet article
Repost0
17 avril 2014 4 17 /04 /avril /2014 20:01

Cette année le CNFPT (Centre National de la Fonction Publique Territoriale) a fait un double appel à l'APOH afin de former ses médecins et puéricultrices au "Bilan PMI des enfants de 3/4 ans". Nous sommes ainsi intervenus en avril à la fois sur Mende et sur Montpellier avec toujours autant d'intérêt de la part de ses professionnels de la petite enfance.

Partager cet article
Repost0
11 avril 2014 5 11 /04 /avril /2014 19:41

Le vendredi 11 avril 2014, l’APOH a été conviée par la radio locale montpelliéraine « RADIO FM PLUS » pour participer à un entretien dirigé sur « la dyslexie » dans le cadre de leur émission « Handi Plus ».

Nous avons partagé l’antenne avec un parent d’enfant dyslexique qui a pu communiquer sur les écueils rencontrés sur le parcours scolaire de son enfant et mettre en lumière les points forts à valoriser.

http://www.fmplus.org/component/commedia/popup/1590/600/1590/component

Partager cet article
Repost0
29 mars 2014 6 29 /03 /mars /2014 20:35

Le samedi 29 mars 2014, l’association APEDys a demandé à l’APOH de réaliser une conférence tout public sur le thème de « la dyslexie » à Lunel.

En effet une forte demande d’information avait émané de la population locale, et s’est ressentie dans le débat qui a succédé à la présentation du développement du langage écrit (lecture, orthographe, compréhension et graphisme) et de ses troubles. Nous avons aussi expliqué les besoins des personnes dyslexiques (enfants, adolescents et adultes) en termes d’adaptation pédagogique et de conditions d’examen.

APEDys envisage d’ouvrir une antenne sur Lunel.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
3 février 2014 1 03 /02 /février /2014 14:51

    image-de-la-presentation-GOUST.pngLa première table ronde de l’APOH a réuni le lundi 3 février 2014 une quinzaine d’orthophonistes sur le thème « de la prévention dans l’accompagnement des personnes adultes présentant un déficit auditif acquis, dont les presbyacousies ».

Monsieur GOUST, consultant et formateur « Vie quotidienne et audition » (www.l-ouie.fr), journaliste-écrivain malentendant, nous a présenté son action sur plusieurs plans :  

  • auprès des salariés d’entreprises présentant un risque de baisse auditive par leur environnement (SNCF, IBM, …), il met l’accent sur le handicap social, professionnel et psychique occasionné par une baisse auditive. Il explique les stratégies de compensation appropriées à partir de l’analyse des situations de communication au quotidien : les postures, l’architecture des locaux, les aides techniques (induction magnétique, liaison sans fil, …) ; il rappelle leur intérêt aussi pour les personnes sans déficit (en réunion, chaque interlocuteur équipé, malentendant ou pas, peut mieux entendre un discours malgré le bruit ambiant).

  • auprès des personnes âgées en EHPAD, il insiste sur l’absurdité d’appareiller des individus sans les accompagner dans l’utilisation de leur appareil par l’orthophoniste. Il préconise aussi la mise en place d’aides techniques dans certaines activités ciblées avec des animateurs.      

  • auprès de chaque personne appareillée ou implantée, il indique combien un gain prothétique sera meilleur et la gêne diminuée si la personne s’astreint à une « auto-rééducation assistée » par l’intervention de l’orthophoniste qui ciblera les besoins de son patient et travaillera la suppléance mentale aussi à partir de sa mémoire affective. Le patient doit poursuivre personnellement sa rééducation de manière assez intensive, à travers les 3 axes principaux : l’écoute passive, l’écoute active, et l’habituation au bruit.

Ainsi à partir d’exemples concrets, de la démonstration sur place des aides techniques et de l’expérience de monsieur GOUST tant personnelle que tirée de ses rencontres (Entreprises, EHPAD, Association, Ministère, …), les orthophonistes présents ont pu échanger sur leurs pratiques, les relations avec les autres professionnels de l’audition (médecin ORL, audioprothésistes, …) et l’obligation d’accessibilité énoncée par la loi « handicap » de 2005. Nous avons rappelé les différences liées à la période pré et post linguistique de la survenue d’une surdité. Monsieur GOUST a conclu en insistant sur les dégâts de  l’actuelle monoculture de l’appareillage : [un homme = un audiogramme = une prothèse] et de ce que l'on nomme(ait) "prise en charge" mettant sans le vouloir la personne dans une position passive d'objet.  

Nous le remercions vivement de nous avoir fait partager son expérience si riche, ainsi que chaque orthophoniste présent pour avoir alimenter cette table ronde. Nous possédons aujourd’hui davantage de documents et de renseignements pour favoriser la prévention des conséquences sociales, professionnelles et psychoaffectives des personnes présentant un déficit auditif acquis.

Image sans titre

Partager cet article
Repost0
21 novembre 2013 4 21 /11 /novembre /2013 14:38

En novembre dernier, l’APOH a organisé la 3ème édition de l’action « 1 bébé, 1 livre » dans le département de l’Hérault. Nous sommes intervenues, cette année, dans les 3 maternités de Montpellier le 21 novembre, et une autre équipe d’orthophonistes a pu se rendre dans les 2 maternités de Béziers une semaine plus tard.

A Montpellier, chaque orthophoniste était accompagnée d’une étudiante volontaire. Ceci dans le but de sensibiliser les futurs professionnels à la Prévention. Nous avons pu rencontrer une centaine de familles et leur avons offert un livre-doudou et un livret « Objectif Langage ». A Béziers, une quarantaine de livres a été distribuée ; par ailleurs, une rencontre avec un journaliste du Midi-libre a fait l’objet de la parution d’un article dans le journal web et d’une petite vidéo.

Ces journées d’action ont été, une nouvelle fois, de bons moments de rencontres et d’échanges avec les nouveau-nés et leurs familles.

 

Ces échanges permettent de réaliser à quel point il existe un besoin d’information grand public sur le développement des premières interactions, de la communication, du langage oral et plus tard du langage écrit. En particulier, certains milieux nous sont apparus vulnérables, ceux combinant à la fois des ressources socio-économiques défavorisées et le bilinguisme, avec souvent un désir de réussite pour les enfants. Ce dernier est d’autant plus fort que l’expérience ou l’histoire migratoire aura été coûteuse, sur le plan matériel et sur le plan psychique. Cette vulnérabilité connue dans la littérature (voir entre autres les travaux de Margalit Cohen Emerique), requiert beaucoup d’attention et de temps pour que les échanges puissent s’inscrire en mémoire ; ils peuvent alors mobiliser les familles autrement qu’elles ne l’auraient pensé en ce qui concerne notre champ spécifique d’intervention. Ainsi, parler à leur tout-petit dans leur langue maternelle, et non pas le français comme le recommandent encore parfois quelques enseignants, chanter des comptines dans leur langue, raconter des histoires de tradition orale, ne pas hésiter à consulter en orthophonie… Cette problématique est toutefois fort complexe et s’inscrit dans une interdisciplinarité. Des personnes de l’APOH ont pu participer à un groupe de travail sur langage et bilinguisme avec l’association Cesam Migration Santé entre 2011 et 2013. Nous espérons que cette réflexion pourra reprendre très prochainement.

 

Au-delà de ces constats, expériences et rencontres, il nous faut souligner l’énorme travail qui existe en amont : demandes de subventions, contacts divers de visu, par téléphone, par écrit, modifications à apporter au dossier de presse chaque année, réunions….Nous avons de ce fait réellement besoin de renouveler nos forces par l’implication de nouvelles et nouveaux collègues afin de pérenniser cette action dans l’Hérault, voire de la développer, l’objectif étant de sensibiliser davantage de familles. Nous sommes donc grandement en attente de celles et ceux qui souhaiteraient nous rejoindre. Les anciens, anciennes, comme les nouveaux  et nouvelles diplômées sont les bienvenus !

Enfin, nous tenons à remercier l’Association Dislalie, les étudiantes de 3ième et 4ième année (Tiphaine A., Maelys, Joséphine, Marion, Tiphaine C., Céline) et deux de nos collègues orthophonistes : Camille Alexis-David qui avait participé à tout le travail en amont lors de l’action 2012, et Nelly Alquier, toutes deux pour nous avoir prêté main forte ce 21 novembre 2013. Sans elles, nous n’aurions pas pu partager en binôme cette expérience… Or, pour une rencontre réussie, il nous semble essentiel, face à une famille, face à un parent, d’être deux à entendre, deux à évoquer, à raconter…

Pauline Cayrel, Florence Delhom, Aurélie Gondard, Séverine Soler, Emilie Toczek, Lucie Rivemal et Alexia Faurie.

Partager cet article
Repost0
1 juin 2013 6 01 /06 /juin /2013 14:47

Les 31 mai et 1er juin 2013, la mairie de Montpellier organisait la 8ème édition de la Comédie de la Santé, réunissant diverses associations sur le thème de la Santé, notamment en prévention.

C’est ainsi que l’APOH a été sollicitée pour la 2ème année afin de tenir un stand et répondre aux questions des passants.

Nous avons mis en libre consultation des documents de prévention sur des thèmes diversifiés tels que les troubles du développement du langage oral/écrit et des apprentissages, le bégaiement, l’autisme, la surdité, la dysphonie, l’aphasie, la démence de type Alzheimer, la maladie de Parkinson, … Des repères du développement normal du langage et de l’oralité ont été mis en avant. Nous avons également communiqué le site de prévention de la FNO : info-langage.org

Nous avons pu échanger avec une 40aine de personnes s’interrogeant sur les pathologies, les types d’intervention, l’âge de prise en charge : des familles inquiètes pour le langage oral et/ou écrit de leur enfant, des professionnels médicaux et paramédicaux, et d’autres associations présentes comme Association Parole Bégaiement, surdi-34, France-Alzheimer, France-Parkinson avec lesquelles nous avons pu renforcer les liens.

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog de l'APOH
  • : La prévention en orthophonie dans l'Hérault. Nous intervenons auprès du grand public, des professionnels de santé, des familles pour conduire des missions de prévention sur des thèmes qui nous sont chers:-le développement du langage-l'importance du jeu et des manipulations- l'importance du livre et de la lecture pour les plus jeunes-les dangers de la surexposition aux écrans, Mais aussi des thèmes plus larges comme:-les missions de l'orthophoniste-l'illettrisme-le vieillissement -les troubles DYS-les maladies neuro-dégénératives : informations et prévention...N'hésitez pas à nous solliciter pour toute intervention que vous souhaiteriez que nous animions dans votre service/structure/association/syndicat/médiathèques etc. Apoh.ortho@gmail.com
  • Contact

Document "Signes d'appel"

Recherche