Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
11 mai 2017 4 11 /05 /mai /2017 14:31
jeudi 8 juin 2017, de 19h30 à 21h30, suivi de l'AG et d'un apéritif offert.

jeudi 8 juin 2017, de 19h30 à 21h30, suivi de l'AG et d'un apéritif offert.

Repost 0
24 février 2017 5 24 /02 /février /2017 13:00
Atelier de formation des médecins du réseau NGLR

Le 24 février 2017, les associations de prévention APOH (Hérault) et APOG (Gard) se sont associées pour réaliser et présenter un des ateliers proposé lors d'une journée de formation pour les médecins référents du réseau périnatal régional "Naître et Grandir en Languedoc-Roussillon".
La formation s'intitulait " RELATION-LANGAGE-COMMUNICATION" chez l'enfant vulnérable de 0 à 3 ans.
Toute la matinée était consacrée à des conférences pleinières (psychomotricité, pédopsychiatrie et ORL).
L'après midi se décomposait en 3 ateliers d'1h30 dont le nôtre. Les participants tournaient sur chaque atelier. Nous avons donc présenté 3 fois notre atelier pour environ 60 médecins pédiatres essentiellement de la région (PMI, hospitalier et libéraux).

Notre atelier s'intitulait "langage et oralité, intérêts des prises en charge précoces en orthophonie entre 0 et 3 ans".
Nous avons présenté 6 vidéos commentées (40min.) à partir de nos interventions orthophoniques libérales :
- 2 sur les accompagnements parentaux : une interview de maman et une observation de jeu "parents enfant" et les ajustements proposés,
-1 sur l'intervention de type Premier Raisonnement et Emergence du Langage,
-1 sur un atelier thérapeutique "patouille-goûter",
-1 sur la sollicitation oro-faciale (souffle, mastication, imitation buccale, etc.)
 

Atelier de formation des médecins du réseau NGLR Atelier de formation des médecins du réseau NGLR Atelier de formation des médecins du réseau NGLR

La journée s'est bien passée, avec de beaux échanges. Les médecins semblaient particulièrement satisfaits de pouvoir voir concrètement des interventions orthophoniques. Les questionnements portaient essentiellement sur la demande d'outils concrets pour aider les familles.
Nous leur avons à ce sujet concocté un tableau récapitulatif de tous les signes d'alerte langage-jeu-oralité entre 0-3 ans.
De plus, nous en avons profité pour parler des actions organisées par les associations de prévention pour le tout-petit comme "1 bébé-1 livre", "lire à l'école" ou encore "chouette un cadeau pour réussir à l'école" ; les médecins n'avaient pas ou très  peu connaissance de ces actions.

Nous attendons les "critiques" et "approfondissements souhaités" des participants, mais à première vue les interventions orthophoniques sur les premiers raisonnements et les troubles alimentaires ont suscité vraiment beaucoup d'intérêt. L'apport de nombreuses vidéos leur a plu. Le réseau semblait satisfait de notre atelier qu'ils ont filmé. Nous serons heureuses de poursuivre ce partenariat initié.

Atelier de formation des médecins du réseau NGLR
Repost 0
19 janvier 2017 4 19 /01 /janvier /2017 01:10

Le 19 janvier dernier, l’APOH a réuni plus de 25 professionnels de santé (orthophonistes, psychologues, kiné) autour de Ludivine MOCHOT, psychologue, sur le thème de la prise en charge orthophonique de l'enfant et sa dimension psychologique générale.

Après avoir distingué le développement émotionnel et cognitif, nous avons partagé certaines causes menant le premier à parasiter le second (par exemple, les non-dits dans l’histoire familiale). Nous avons pu alors débattre de la difficulté et la nécessité d’exprimer ses émotions puisque chaque blocage d’une émotion même négative peut limiter l’expression des émotions plus positives.

La question de l’autonomie psychique a aussi été abordée, avec ses moments de régression qui permettent de rassurer l’individu face au risque d’avancer.

La détresse de certains patients et de leurs familles nous engagent parfois à aborder la question d’une consultation psychologique. A partir de ce constat commun, nous nous sommes intéressés au positionnement professionnel permettant d’aborder cette question sans culpabilisation.

Chaque professionnel aborde ses patients avec ses propres résistances et ses propres impasses. Des exemples de travail pluridisciplinaire ont étayé les bienfaits d’une thérapie mais aussi ses limites et les risques de déstabilisation familiale dont chacun doit tenir compte car le deuil des représentations et des projections prend du temps.

Nous avons terminé cette rencontre à travers le rapport au temps dans la société où la rapidité de l’information court-circuite la pensée ce qui nous a permis de rappeler les dangers d’un usage abusif et non différencié d’outils informatiques (ordinateurs, tablettes, smartphones…).

L’APOH remercie chaleureusement Ludivine Mochot et tous les professionnels qui ont échangé librement sur cette dimension psychologique.

Repost 0
24 novembre 2016 4 24 /11 /novembre /2016 19:36

La dernière édition de 1 bébé 1 livre 2016 a été un véritable succès dans les maternités de l'Hérault. La mission de prévenir les troubles du langage, l'illettrisme, prévenir des risques de l'utilisation intensive des écrans pour les enfants en bas âge semble avoir été remplie !!!
 

Nous avons réussi à discuter avec plus de parents que d'ordinaire, du fait du nombre de sessions plus important ! En effet, nous sommes intervenus 4 jeudis consécutifs dans les maternités de Montpellier, et deux fois sur Ganges et Béziers. Nous avons distribué 300 livres en tissu environ, ce qui signifie que nous avons rencontré au moins 300 familles. 

Cette année 12 étudiantes en orthophonie nous ont accompagnées dans l'organisation des journées et ont participé aux discussions dans les chambres avec les familles ! Quelle belle rencontre ! Merci à elles !

Le personnel soignant nous retrouvant chaque semaine, nous avons eu la sensation d'avoir laissé une trace, d'avoir partagé la dimension importante de prévention en orthophonie, et d'avoir créé des partenariats plus riches !

Bref, une très belle expérience pour nous toutes.

Merci à la ville de Montpellier et aux URPS, ainsi qu'aux adhérents pour leur soutien moral et financier.

1 bébé / 1 livre : éditionS 20161 bébé / 1 livre : éditionS 2016
Repost 0
2 juin 2016 4 02 /06 /juin /2016 20:49
Table ronde sur l’orthoptie :

Le 2 juin 2016, Amandine DENIS et Céline FIORENTINI, orthoptistes en cabinet libéral à Clermont-l’Hérault, ont présenté leur profession à l’APOH ayant réuni 25 orthophonistes.

L’orthoptiste exerce après 3 années d’études en tant que libéral, salarié ou mixte (cabinet, sessad, centre pour déficients visuels, centre de rééducation fonctionnelle…). Il intervient auprès de patients déficients visuels, ou présentant des signes en post-AVC/Trauma, mais aussi dans le cadre des troubles des apprentissages, des dyspraxiques et des TDAH, et dans le dépistage auprès des bébés.

Le bilan orthoptique, sur prescription médicale, s’appuie sur la plainte du patient : d’ordre général (céphalées, larmoiement, picotements, brûlure, diplopie, vertiges…) ou liée à l’efficience visuelle (perte d’endurance, lenteur en lecture/écriture…). L’orthoptiste relève la présence de signes cliniques (ferme 1 œil à la fixation, tourne la tête pour regarder, se rapproche trop de la feuille, chute face à des obstacles…).

Le bilan orthoptique se divise en 3 axes :

- optomoteur : œil directeur, parallélisme (strabismes…), motilité, convergence (symétrie en louchant), motricité oculaire (fixation, poursuite, saccades, coordination œil/tête, mouvements vestibulo-oculaires, vergence)

- sensoriel : acuité visuelle (le jeune enfant atteint sa vision 10/10 vers 4/5ans), vision stéréoscopique (=relief ; absent dans les strabismes ; s’acquiert entre 6 et 18mois), capacités accommodatives (voir net) et fusionnelles (voir simple)

- fonctionnel : communication, saisie de l’information (gnosies, discrimination figure/fond, orientation, exploration visuelle, espace, stratégies oculo-lexique), organisation du geste (1 ou plusieurs cibles, appréhender un objet avec vision centrale (bras) et périphérique (doigts)).

Il peut alors s’en suivre une rééducation généralement de 10 à 15 séances pour un travail musculaire et des stratégies visuelles.

Les troubles neurovisuels et posturaux, abordés en formation initiale, sont développés dans la formation continue des orthoptistes. Le bilan neurovisuel est reconnu par la sécurité sociale mais pas la rééducation neurovisuelle pourtant inscrite dans leurs compétences.

Nous avons poursuivi cette présentation par des échanges soulignant le travail pluridisciplinaire auprès des troubles neurodéveloppementaux, des pathologies neurodégénératives, sur l’intervention auprès de la personne âgée, la DMLA, le daltonisme, l’utilisation des prismes et de caches, la notion d’amblyopie, et c.

Nous remercions sincèrement Mmes DENIS et FIORENTINI de leur sympathie à avoir partagé leurs connaissances et leur expérience et de les avoir concrétisées par la démonstration de leur matériel. 

référentiel activités et compétences de l’orthoptiste.

Table ronde sur l’orthoptie :
Repost 0
21 janvier 2016 4 21 /01 /janvier /2016 22:42

Ce fut donc la dernière promotion d'étudiants réalisant leurs études en 4 années qui auront écouté nos rappels historiques de la prévention dans le monde puis dans l'orthophonie.

Depuis les premières orientations de la profession vers la prévention des troubles de la communication à travers des congrès, des affiches et plaquettes, des outils de dépistage et des partenariats pluridisciplinaires, nous avons rappelé la poursuite des mêmes objectifs par les associations de prévention en orthophonie, notamment dans l'Hérault par l'APOH.

Repost 0
25 novembre 2015 3 25 /11 /novembre /2015 19:02

Pour la 5ème année consécutive, les orthophonistes de l’APOH ont réalisé l’action « 1Bébé-1Livre » le 25 novembre 2015.

Cette année, plus de maternités ont pu être visitées : les trois maternités de Montpellier (Saint-Roch, Clémentville, et Arnaud de Villeneuve), les 2 maternités de Béziers (Champeau et le CHU) et celle de Ganges (pour la première fois !).

En tout, 12 orthophonistes se sont rendues dans ces maternités afin d’offrir un livre-doudou aux nouveau-nés et une plaquette d’information sur le développement du langage oral « Objectif-langage » aux parents.

Opération réussie, plus de 130 livres-doudous et livrets « Objectif-langage » ont été distribués.

Les équipes des maternités nous ont chaleureusement accueillies. Elles avaient informé les parents de notre passage grâce à des affichettes que nous leur avions laissées la veille.

1 bébé / 1 livre : 2016

Les parents se sont montrés intéressés ; ils nous ont posé des questions et les échanges ont été nombreux et riches : cela a été l’occasion de souhaiter la bienvenue à leur bébé, souligner les toutes premières interactions lorsque cela s’y prêtait (bébé s’oriente vers la voix de maman, bébé tend ses yeux vers elle, ouvre la bouche en réponse à la musique du langage qui lui est adressé…) mais aussi d’ écouter les préoccupations des parents concernant d’autres enfants de la fratrie (bilinguisme, bégaiement, absence de langage chez le jeune enfant…).

France 3 ainsi que la radio RCF sont venus nous rencontrer et nous ont suivies pour réaliser des reportages !

Cette action est aussi le lieu de nombreux échanges entre collègues et une belle aventure humaine et professionnelle !

Repost 0
20 novembre 2015 5 20 /11 /novembre /2015 20:07

En attendant l'action 1 bébé/ 1 livre menée par l'APOH mercredi 25 novembre, nous vous présentons une action sollicitant des professeurs des écoles et animateurs proposée par l'association AsFoReL et qui vise à "un entraînement au langage" en complément de l'apprentissage réalisé en famille et à l'école maternelle.

Ainsi nous avons assisté cet automne à une conférence-débat sur le thème "Apprendre à parler avec des albums et des jeux de société" organisée par le groupe « Langage, Environnement et Pouvoir d’agir » de l’association CESAM Migration Santé.

A cet effet Emmanuelle CANUT, Professeur des Universités en Sciences du Langage à Lille et formatrice à l’association AsFoReL, a décrit après quelques rappels linguistiques, 2 dispositifs visant à aider les enfants à apprendre à parler :

« Coup de pouce Langage » et « jouer pour parler, parler pour jouer ».

Ces dispositifs s’adressent à des enfants de 3 à 6 ans, sans pathologie identifiée, ayant une expression limitée et ne recevant pas suffisamment de stimulations langagières pour aborder sereinement l’apprentissage de l’écrit.

Après une formation par AsFoReL, les professeurs et animateurs participants mettent en œuvre une démarche d’interaction et de reformulation adaptée et individualisée à chaque enfant à partir de livres albums et de jeux à règles ; il s’agit par exemple d’éviter des questions totales, des complétions de phrases ou la seule répétition de l’énoncé de l’enfant, limiter l’implicite et la complexité grammaticale dans un premier temps, reprendre et enrichir l’expression morphosyntaxique de l’enfant en se situant juste au-dessus de ce qu’il maîtrise...

Ce dispositif avait pu être mis en place à Montpellier il y a quelques années mais dépend des subventions accordées pour ses formations et leur suivi.

Vous pourrez en découvrir davantage sur leur contenu en parcourant les liens suivants :

http://www.asforel.org/

http://www.cndp.fr/crdp-nancy-metz/crdp/edition/productions-du-crdp/premier-degre/des-albums-pour-apprendre-a-parler.html

http://eduscol.education.fr/cid91995/apprendre-jouant.html

Apprendre à parler avec des albums et des jeux de société
Apprendre à parler avec des albums et des jeux de société
Repost 0
18 juin 2015 4 18 /06 /juin /2015 21:02

Un nouveau CA et un nouveau bureau pour un nouvel élan de prévention dans l'Hérault !

Voici la nouvelle composition :

Présidente de l'APOH : Séverine SOLER

Vice-présidente : Delphine MACKE

Trésorière : Pauline CAYREL

Secrétaire : Dorian WITTMANN

Et oui, seulement 4 orthophonistes ! Alors le travail commence mais on a besoin de vous :

- pour la formation des PMI au bilan de langage des 3-4ans,

- mais aussi pour nous aider à visiter les nouveaux parents le jour de "1bébé/1livre".

Le groupe de travail sur la prévention de la dysphagie a rencontré un bel engouement , mais n'hésitez pas à nous rejoindre.

Repost 0
11 juin 2015 4 11 /06 /juin /2015 05:00

Pour la 4ème consécutive, 2 orthophonistes présentent « le développement et le bilan du langage oral chez l’enfant de 3, 4 ans », auprès d’infirmières et de médecins de PMI.

Repost 0